Pexion en rupture d'approvisionnement

Il est recommandé de ne pas démarrer de nouveaux traitements avec Pexion ND et de réserver le stock aux patients actuels.

© Charles Vlassenko Oksana - Fotolia.com

Médicament

L'Agence nationale du médicament vétérinaire (ANMV) a annoncé, le 17 juin, que les spécialités Pexion 400 mg ND, à partir de fin juin, et Pexion 100 mg ND, à compter de mi-juillet, ne seront plus fournies aux distributeurs en gros. Ces ruptures sont liées à des « difficultés techniques de production et d'approvisionnement depuis l'usine au Mexique », explique t-elle

La remise à disposition prévisionnelle de ces médicaments, initialement fixée à septembre-octobre 2020, a été repoussée à après mi-décembre 2020, selon une mise à jour du 7 octobre 2020 de la note d'information de l'ANMV.

Pexion ND (comprimés à base d'imépitoine), exploité par Boehringer Ingelheim Santé animale, est indiqué dans la réduction de la fréquence des crises généralisées d'épilepsie idiopathique chez le chien (après évaluation soigneuse des alternatives de traitement, lire DV n° 1210) et la réduction de l'anxiété et de la peur associées à la phobie des bruits chez les chiens.

Des recommandations en attentant le ré-approvionnement

Pour le traitement de l'épilepsie idiopathique, l'ANMV recommande aux vétérinaires, jusqu'à ce que l'approvisionnement du produit soit rétabli, de :

- ne pas démarrer de nouveaux traitements avec Pexion ND et de réserver le stock aux patients actuels ;

- recourir, en remplacement, à un médicament vétérinaire autorisé, disposant d'une indication identique ou similaire ; dans ce cadre, deux molécules sont utilisables en monothérapie de première intention, le phénobarbital et le bromure de potassium si elles permettent la stabilisation des crises ; si ces molécules, seules ou associées, ne permettent pas la stabilisation des crises sans effets secondaires ou en cas de polythérapie déjà instaurée, le recours, dans le cadre de la cascade, à un antiépileptique à usage humain pourra être justifié afin d'atteindre les objectifs de traitement ;

- assurer un suivi rapproché de l'animal dans tous les cas de transition d'un médicament vers un autre médicament ;

- se référer aussi, en tant que de besoin, aux recommandations du GEN (Consensus du Groupe d'étude en neurologie - Traitement chronique de l'épilepsie idiopathique canine. PratiqueVet (2016) 51 :194-197 (https://biconnect.fr/pexion)) et/ou au consensus de 2015 de l'International Veterinary Epilepsy Task Force (https://bmcvetres.biomedcentral.com/articles/ 10.1186/s12917-015-0464-z). M.J.

Article paru dans La Dépêche Vétérinaire n° 1535

Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants