Une inquiétante contamination par un prion d'origine humaine dans un laboratoire

La mort d'une femme de 33 ans, vraisemblablement contaminée par un prion d'origine humaine dans un laboratoire, est une première en France et dans le monde. Elle devrait amener les laboratoires à revoir leurs mesures de biosécurité.



Afficher la suite
Envoyer à un ami

Password lost



Reçevoir ses identifiants