Sûreté alimentaire : la pandémie de Covid-19 fait reculer les foyers européens d'intoxication

Le nombre de signalisations de foyers épidémiques d'origine alimentaire dans l'Union européenne (UE) a fortement reculé de 47 % entre 2019 et 2020 selon le rapport annuel de l'UE sur les zoonoses, publié le 15 décembre par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) et le Centre européen de contrôle des maladies (ECDC). L'explication : la pandémie de Covid-19 a induit des changements de comportement en matière de recherche de soins de santé, des restrictions sur les voyages et les événements, la fermeture des restaurants, les mises en quarantaine, le confinement ou encore l'utilisation de masques, la distanciation physique et la désinfection des mains. La campylobactériose reste la zoonose la plus signalée dans l'UE en 2020, avec 120 946 cas contre plus de 220 000 l'année précédente. Elle est suivie de la salmonellose, qui a touché 52 702 personnes contre 88 000 en 2019, la yersiniose (5 668 cas) et les infections causées par les E. coli productrices de shigatoxines (4 446 cas). La listériose est la cinquième zoonose la plus signalée (1 876 cas), affectant principalement les personnes âgées de plus de 64 ans.

Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants