Création d'une plate-forme vétérinaire internationale de formation en simulation des pratiques avancées

La future clinique vétérinaire (wetlab) sera dédiée à l'imagerie et aux nouvelles techniques/technologies de soin vétérinaire.

© Atelier d'architecture Zoméno

Maud LAFON

Formation

Un futur et inédit centre international en chirurgie vétérinaire avec un potentiel de ressources humaines et professionnelles collaboratives a été présenté, le 29 mai, au château de Pixerécourt, en Meurthe-et-Moselle, où il sera implanté. L'objectif de ce projet, avec le soutien de l'Afvac*, est la création d'un pôle d'excellence et d'attractivité autour du domaine vétérinaire et animal.

Le projet de plate-forme internationale de formation en simulation des pratiques avancées (médico-chirurgicale) vétérinaires a été présenté, le 29 mai, au château de Pixerécourt (Meurthe-et-Moselle) où il sera implanté.

Cette inauguration a eu lieu en présence notamment de notre confrère Jean-François Rousselot, président de l'Afvac*, association qui apporte son soutien au projet aux côtés d'autres associations vétérinaires européennes et internationales**, de groupes de cliniques***, d'industriels et de fondations.

Pour faire naître ce projet, ses concepteurs se sont appuyés sur un certain nombre de constats portant sur l'enseignement de la chirurgie vétérinaire en France.

Dédié au monde vétérinaire

De là est né le projet VIPTECH - pour Veterinary Innovative Process & Technologies - qui cible le monde vétérinaire au sens large.

Cette plate-forme internationale de formation vétérinaire à la pointe des technologies les plus avancées en simulation numérique ouvre de nouvelles perspectives pour l'avenir de la profession. « Ce projet entend également faire évoluer la chirurgie animale au bénéfice du bien-être animal. Il s'agit enfin de faire de ce pôle d'excellence en innovation médicale et vétérinaire une référence internationale sur un marché en pleine émergence tout en apportant un complément en termes de formation de pointe aux écoles vétérinaires déjà existantes dans le monde », précisent ses concepteurs.

Les dispositifs pédagogiques numériques (simulateurs et blocs opératoires virtuels) seront implantés au château de Pixerécourt tandis que sera construite à côté une clinique vétérinaire (wetlab) de 1 000 m² dédiée à l'imagerie (IRM, scanner, salle hybride), aux nouvelles techniques/technologies de soin vétérinaire abritant plusieurs blocs opératoires modernes dont un réservé au cheval.

Devenir une référence en R & D

Grâce à la collaboration de nombreuses start up et le soutien d'associations, le projet a aussi pour ambition d'être une référence en recherche & développement : dispositifs numériques vétérinaires (simulation numérique, objets connectés, dressage et éducation à distance), dispositifs imprimables 3D (prothèses, orthèses) et thérapies complémentaires vétérinaires en phytothérapie et thérapie cellulaire.

« Avec ce projet, nous avons l'ambition de créer un biotope vétérinaire à dimension internationale qui fasse référence en termes de développement et d'innovation », précise le professeur Nguyen Tran, porteur du projet (déjà co-fondateur de l'école de chirurgie-hôpital virtuel de Lorraine).

Le début d'exploitation de l'ensemble du site est prévu pour 2022 avec une phase de pré-ouverture en juin 2022.

* Afvac : Association française des vétérinaires pour animaux de compagnie.

** European School for Advanced Veterinary Study, European College of Veterinary Surgeons, Association ibérica de Minima invasion Veterinaria, Association for Small Animal Endoscopy and Endosurgery, Translational Medicine Institute - Colorado State University (Etats-Unis), Society for Veterinary Soft Tissue Surgery, Veterinary Endoscopy Society (Etats-Unis), Study Group for Small Animal Invasive Treatment (Japon), School Hospital of The Faculty of Veterinary Science at the National University of La Plata-Argentine (Argentine), Simulación Médica Roemmers (Argentine).

*** Evidensia, Vetonimo.

Article paru dans La Dépêche Vétérinaire n° 1578

Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants