Poules pondeuses : la FVE demande d'améliorer les systèmes de production

Les études sur le bien-être des poules pondeuses sont rares et devraient être priorisées, selon la FVE.

© Monticellllo-Fotolia.com

Bien-être

La FVE* a adopté un avis lors de son assemblée générale de juin concernant le bien-être des poules pondeuses et notamment l'élevage en plein air, qui seul permet aux animaux d'exprimer leurs comportements naturels (espace dans les trois dimensions, lumière, perchoirs, bains de poussière, exercice physique...).

« La profession vétérinaire devrait mener cette transition des cages enrichies vers des systèmes alternatifs en fournissant des recommandations sur l'amélioration du bien-être des poules pondeuses » , indique la FVE.

Les études sur ce sujet sont rares et devraient être priorisées. La transition devrait être progressive et des modifications législatives sont nécessaires, par exemple avec des subventions pour les éleveurs favorisant ce mode d'élevage.

La FVE rappelle que le concept de bien-être animal a changé, passant de la seule absence d'expériences négatives à l'inclusion d'expériences positives.

La profession vétérinaire doit informer

La disparition des cages d'élevage à l'horizon 2025 ou avant dans certains pays, dont la France, va accroître la demande d'oeuf issus de systèmes d'élevage sans cages dans un futur proche.

« La demande des consommateurs de l'Union européenne pour le respect du bien-être animal est très importante », souligne la FVE, ajoutant que la profession vétérinaire doit informer et mener les discussions sociétales sur le sujet, présenter les connaissances, le raisonnement éthique, les recommandations pratiques et faciliter la collaboration entre les chercheurs, l'industrie, les autorités et les autres parties prenantes pertinentes pour stimuler les améliorations du bien-être animal.

Prévention et contrôle des maladies

La FVE promeut des visites vétérinaires régulières dans les élevages : « Il est crucial pour la qualité de vie et le bien-être des poules pondeuses de mettre en avant la prévention et le contrôle des maladies dans tous les systèmes de production en utilisant des vaccins et des programmes de gestion. Une attention particulière doit être portée aux affections parasitaires chez ces animaux vivant en plein air ».

Les changements de pratique d'élevage doivent être éthiques et économiquement viables. La FVE encourage les associations vétérinaires nationales et les Ordres à les promouvoir.

Les recommandations d'abandonner les systèmes de cages ne s'appliquent pas seulement aux poules pondeuses en phase de production mais aussi aux poulettes et reproducteurs.

« L'élevage, la gestion et les races génétiquement adaptées sont la clé de réussite en matière de bien-être et de santé des animaux dans tout système d'élevage », conclut la FVE. V.D.

Encore plus d'infos !

L'avis est disponible par ce lien : https://vu.fr/Zr7j

* FVE : Fédération des vétérinaires d'Europe.

Article paru dans La Dépêche Vétérinaire n° 1581

Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants