Maillage territorial : Gérard Larcher inquiet

Exercice

Dans un courrier du 15 mars adressé au président du Conseil national de l'Ordre des vétérinaires, notre confrère Gérard Larcher, président du Sénat, réagit au rapport annuel d'activité 2019-2020 de l'Ordre et se réjouit de « la progression sensible, l'an passé, du nombre de vétérinaires inscrits au tableau de l'Ordre » constatée à la lecture du document.

Il note par contre que « le nombre d'inscrits déclarant une compétence en animal de rente continue de diminuer » et que « la profession de vétérinaire s'exerce désormais majoritairement au bénéfice des animaux de compagnie, de sport et de loisir ».

Évolution sociétale

« Cette tendance, qui répond à une évolution sociétale forte, constitue une menace sur le maillage vétérinaire dans les zones rurales, le service à la clientèle pour les animaux de ferme et la prise en charge des situations d'urgence », s'inquiète-t-il.

Face à ces mutations, il compte sur l'Ordre des vétérinaires « pour faire émerger des solutions et donner les moyens à (la) profession de répondre à l'ensemble des besoins et aspirations de la société française ». M.L.

Article paru dans La Dépêche Vétérinaire n° 1566

Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants