La SNGTV et l'AVPO se positionnent pour l'arrêt de la castration chirurgicale des porcelets

© Agnormark- Adobe Stock

A la suite des déclarations du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, la SNGTV* et l'AVPO** ont annoncé, le 20 mars, avoir statué en faveur de l'arrêt de la castration chirurgicale des porcelets et donc en faveur de l'élevage de mâle entier, avec ou sans immunocastration, méthode que les deux organismes jugent « techniquement au point et sûre » . Selon la SNGTV et l'AVPO, ce positionnement est justifié par le fait que la castration à vif est une pratique douloureuse pour le porcelet et qu'aucune des solutions de gestion de la douleur, pendant et après la chirurgie, n'a été jugée satisfaisante. « Il nous semble nécessaire de réunir rapidement toutes les parties prenantes, de l'amont à l'aval de la filière porcine, avec le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, dans l'objectif de lever les freins et difficultés qui existent encore aujourd'hui quant à ce mode d'élevage dans le contexte français » , concluent la SNGTV et l'AVPO.

* SNGTV : Société nationale des groupements techniques vétérinaires.

** AVPO : Association des vétérinaires exerçant en productions organisées.

Article paru dans La Dépêche Vétérinaire n° 1526

Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants