Édito : StageVet, l'outil digital renforçant la proximité étudiant-praticien

© Kastet

La Dépêche Vétérinaire et le SNVEL1 ont lancé StageVet (www.stagevet.fr), une plate-forme collaborative mettant en relation les étudiants à la recherche de stages et les praticiens susceptibles de les accueillir.

La conception de cet outil a été réalisée en étroite collaboration avec les écoles vétérinaires (ENV), les organisations techniques (Afvac2, SNGTV3, Avef4), leurs clubs juniors et avec l'appui de la DGER5

Les praticiens sont d'ores et déjà appelés à enregistrer leur candidatures afin que les étudiants puissent commencer en début d'année 2022 leur recherche parmi une offre pertinente.

Comment donner aux étudiants l'envie de la clientèle tout en les confrontant à la réalité de la pratique quotidienne d'une clinique ?

Cette question agite les responsables professionnels depuis plus de 10 ans et la pénurie de main d'oeuvre, effective depuis un peu moins longtemps, n'a fait qu'en rendre la réponse encore plus urgente.

Le stage est apparu très tôt aux responsables professionnels comme une des solutions les plus adaptées, fidèle de surcroît aux valeurs de compagnonnage qui prévalent depuis toujours (et encore maintenant ; du moins, l'espère-t-on) dans la profession vétérinaire.

Quelle que soit sa durée, le stage, s'il veut remplir son rôle de point d'arrimage à l'exercice en clientèle de jeunes en mal d'autonomie, doit être impérativement réussi.

Pour l'étudiant en particulier, il doit répondre à ses objectifs, définis le plus souvent avec l'aide de l'établissement d'enseignement.

Cette réussite dépend également de la qualité de l'accueil et de l'encadrement qui doivent être préparés et soignés tout au long du séjour, ce qui passe par un minimum de formalisation.

Outre la mise en relation de l'étudiant et de la structure d'accueil, StageVet est l'outil qui permet cette formalisation par la signature d'une convention tripartite (ENV-étudiant-clinique) et le remplissage d'un cahier des charges par le praticien.

Pour les ENV, c'est aussi un outil d'harmonisation, puisqu'elles ont toutes accepté un conventionnement unique. La mise en place d'un cadre formalisé leur permet en outre de se prévaloir de ces stages, en tant qu'apprentissage en milieu professionnel, auprès de l'AEEEV6 lors de leur évaluation.

Corolaire de cette exigence, l'évaluation par l'étudiant de la structure d'accueil (sous forme d'étoiles) et celle par le praticien de l'étudiant sont indispensables. Les confrères ne doivent pas redouter cette évaluation. Il faut au contraire y voir une occasion d'adapter son offre.

Car, dans l'intérêt bien compris des structures d'accueil, rappelons qu'un stage réussi est un premier pas vers le recrutement potentiel d'un jeune, même dans les clientèles les plus éloignées des ENV. M.J.

1 SNVEL : Syndicat national des vétérinaires d'exercice libéral.

2 Afvac : Association française des vétérinaires pour animaux de compagnie.

3 SNGTV : Société nationale des groupements techniques vétérinaires.

4 Avef : Association vétérinaire équine française.

5 DGER : Direction générale de l'enseignement et de la recherche.

6 AEEEV : Association européenne des établissements d'enseignement vétérinaire.

Article paru dans La Dépêche Vétérinaire n° 1598

Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants