Edito : Michel Meunier, un être lumineux qui savait éveiller la curiosité

© D.R.

La disparition brutale le weekend du 14 mars de Michel, nous plonge dans une grande tristesse.

Avec lui disparaît un homme qui prive les siens de son affection mais aussi un vétérinaire qui a incarné doublement les qualités que l'on prête à notre profession.

Doublement, car son parcours professionnel initié comme praticien libéral mixte pour rejoindre ensuite l'industrie du petfood est, en soi, une preuve de la plasticité intellectuelle dont il témoignait si souvent.

Enrichi de ses expériences diverses et reconnaissable par ses cheveux roux, Michel était un être lumineux, de ceux qui savent éveiller la curiosité, présenter les points de vue « hors de la boîte » et intéresser aux sujets sociétaux les auditoires vétérinaires les plus variés.

Des nombreuses collaborations que nous avons eu ces dernières années, je garderai le souvenir de son enthousiasme à s'associer aux débats professionnels, de son indépendance d'esprit vis-à-vis de sa propre activité, de sa volonté de transmission aux générations futures mais, surtout, de son inépuisable gentillesse.

Éloigné de tous les corporatismes, il a très largement contribué à ouvrir nos esprits et fait émerger la conscience d'entrepreneur chez ses auditeurs, praticiens ou étudiants.

Puisses-tu trouver dans ces quelques mots la reconnaissance et l'hommage que tu mérites. P.B.

Article paru dans La Dépêche Vétérinaire n° 1566

Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants