Défaut d'efficacité lors d'avortement provoqué chez la chienne : trop de précautions valent mieux que pas assez

La notice du médicament préconise un examen de contrôle 10 jours après l'injection et au moins 30 jours après la saillie.

© CPVL

Une chienne siberian husky adulte de 26 kg est saillie accidentellement. Ne désirant pas que leur chienne soit gestante, les propriétaires optent pour un avortement à l'aglépristone.

VOUS AVEZ DEJA UN COMPTE

CONNECTEZ-VOUS

J'ai oublié mes identifiants
VOUS N'AVEZ PAS DE COMPTE

ABONNEZ-VOUS


Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants