Covid-19 : ne pas fournir des médicaments vétérinaires directement aux hôpitaux

L'étude est réalisée AMM par AMM.

© David Quint

Santé publique

L'Agence nationale du médicament vétérinaire (ANMV) a été informée que d'assez nombreux vétérinaires ont été sollicités en direct par des hôpitaux pour leur fournir des médicaments vétérinaires en vue de leur utilisation sur des patients.

Etude de l'usage de certains médicaments vétérinaires

« Si vous êtes sollicité(e) en direct par les hôpitaux, il convient de leur demander de s'adresser à leur Agence régionale de santé qui est en contact avec la cellule de crise nationale chargée de répartir les besoins », précise l'ANMV dans un communiqué à l'attention des vétérinaires publié le 31 mars.

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) est en contact avec l'ANMV pour ce qui est de l'étude de l'usage de certains médicaments vétérinaires chez les humains afin de pallier des problèmes d'approvisionnement en médecine humaine.

L'étude est réalisée AMM (autorisation de mise sur le marché) par AMM car les normes ne sont pas forcément les mêmes quant à la fabrication des médicaments vétérinaires.

« L'ANSM n'a pas encore finalisé son analyse et pris sa décision. Le recours aux médicaments vétérinaires ne se fera qu'après décision de l'ANSM. Si cela devait arriver, les réquisitions ne concerneraient que les stocks de médicaments disponibles auprès des industriels pharmaceutiques vétérinaires. Les stocks disponibles chez les vétérinaires praticiens et les distributeurs en gros vétérinaires restent quant à eux réservés à la médecine vétérinaire », ajoute l'ANMV. M.L. 

Article paru dans La Dépêche Vétérinaire n° 1523

Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants