Combat, nouveau projet de lutte contre la trypanosomose animale

Il y a un risque d'introduction de cette maladie animale (sans compter le risque pour la santé humaine) dans certains élevages en Europe du fait de la mondialisation et des changements environnementaux. Ici, une mouche tsé-tsé.

© J. Bouyer, Cirad

En tant que coordinateur d'un consortium de 21 partenaires, le Cirad* a annoncé, le 23 septembre, qu'il lançait Combat, un nouveau projet de lutte contre la trypanosomose animale, infection parasitaire transmise par les mouches piqueuses (dont la mouche tsé-tsé ou glossine). Fléau pour les éleveurs africains en tant que maladie animale, cette zoonose présente également un risque d'introduction dans certains élevages en Europe (bovins, équins..., sans compter le risque pour la santé humaine) du fait de la mondialisation et des changements environnementaux. D'une durée de 4 ans, Combat est financé à près de 6 millions d'euros par le programme H2020 de l'Union européenne. Sa mise en oeuvre et son impact seront assurés par la mobilisation de partenaires africains, ainsi que par celle de la Fao**, dans 13 pays endémiques de la maladie.

* Cirad : Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement.

** Fao : Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture.

Article paru dans La Dépêche Vétérinaire n° 1592

Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants