Résistance aux antimicrobiens : le groupe de travail transatlantique poursuit sa lutte en médecine humaine et vétérinaire

Un groupe de travail transatlantique sur la résistance aux antimicrobiens réunit notamment l'Agence européenne du médicament et la Food and Drug Administration des États-Unis.

© Tonaquatic -Adobe

Santé publique

« Le Groupe de travail transatlantique sur la résistance aux antimicrobiens (Tatfar) a amélioré la synergie et la communication entre ses agences membres », se félicite sur son site Internet, le 30 septembre, l'Agence européenne du médicament (EMA) qui est partie prenante de ce groupe avec notamment la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis.

Cela a permis de renforcer « les efforts nationaux et mondiaux dans la lutte contre la menace urgente de la résistance aux antimicrobiens (RAM) », poursuit-elle.

Ces progrès ont été examinés lors d'une conférence qui s'est tenue les 14 et 15 septembre et sont résumés dans un rapport d'avancement 2016-2020.

Le Royaume-Uni a rejoint le groupe cette année

Ce rapport décrit les actions de lutte contre la RAM dans trois domaines clés : l'utilisation thérapeutique appropriée des antimicrobiens en médecine humaine et vétérinaire, la prévention des infections résistantes aux médicaments et les stratégies pour améliorer le « pipeline » de nouveaux médicaments antimicrobiens.

« En tant que membre du groupe de travail, l'EMA a contribué à la mise en oeuvre de stratégies visant à encourager l'utilisation responsable des antimicrobiens dans les médicaments vétérinaires et à favoriser la recherche et le développement de nouveaux antibiotiques humains sûrs et efficaces », précise l'agence.

Tatfar a identifié 18 actions pour le plan de travail 2021-2026, qui devrait être formellement adopté avant fin 2021.

De 2016 à 2020, l'EMA et la FDA ont discuté des recommandations sur les conceptions d'essais cliniques pour les nouveaux médicaments antibactériens, les approches réalisables pour faciliter les essais et les options réglementaires disponibles pour les développeurs de médicaments. En outre, des orientations pour les développeurs de médicaments ont été mises à jour ou développées pour refléter les évolutions dans ce domaine.

L'Union européenne et les États-Unis ont créé le Tatfar en 2009 pour intensifier la coopération dans la lutte contre la RAM. En octobre 2015, le Canada et la Norvège sont devenus partenaires du groupe de travail et le Royaume-Uni l'a rejoint en 2021. M.J

Article paru dans La Dépêche Vétérinaire n° 1594

Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants