Le prix « Analgesia-Dômes Pharma : douleur et santé animale » remis à un projet de traitement d'arthrose équine

Le prix a été décerné à notre consoeur Claudia Spadavechhia, diplômée du Collège européen en anesthésie et analgésie.

© D.R.

Eléa CECCANTINI

Analgésie

A l'occasion de l' e -symposium sur la notion de la douleur animale, le 28 janvier, s'est déroulée la remise du prix « Analgesia-Dômes Pharma : douleur et santé animale ». Ce prix, d'une valeur de 18 000 euros, a pour but de financer des projets prometteurs adhérant au concept One Health , en lien avec le développement d'une thématique de recherche sur la prise en charge adaptée de la douleur chronique en santé animale.

Il a été remis par Anne Chauder, présidente du groupe Dômes Pharma en France, à notre consoeur Claudia Spadavechhia, diplômée du Collège européen en anesthésie et analgésie, pour son projet d'étude sur l'évaluation d'un traitement à base d'antagonistes NGF ( Nerve Growth Factor -TrkA) dans le cadre du traitement de la douleur chronique chez le cheval atteint d'arthrose. Cette affection dégénérative affecte largement les chevaux de sport du monde entier qui se retrouvent souvent réformés, voire euthanasiés.

Projet de recherche en cours

Ce projet de recherche, actuellement en cours sur seize chevaux atteints d'arthrose chronique en Suisse, a pour but d'étudier l'efficacité des anti-NGF sur la boiterie et la douleur engendrées par la dégénération progressive du cartilage et la synovite. L'étude permettra d'argumenter sur l'efficacité et l'innocuité du traitement sur les composantes inflammatoire et neuropathique de l'arthrose.

Ce projet a une dimension novatrice internationale en ouvrant un champ de possibilités du traitement de la douleur pathologique et entame une nouvelle approche sur l'interprétation et la qualification de la douleur.

L'an dernier, ce prix avait été discerné à Maira Rezende Formenton (doctorante) et à nos consoeurs Karine Portier (VetAgro Sup) et Denise Tabacchi Fantoni (vétérinaire à l'université de Sao Paulo), pour leur projet d'étude sur l'évaluation et le soulagement immédiat des douleurs myofasciales chez le chien.

Malgré la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19, la première phase du test sur des chiens sains a pu être réalisée au Brésil. La partie de l'étude en France est actuellement en cours et un retour est prévu pour mi-avril 2021.

Article paru dans La Dépêche Vétérinaire n° 1560

Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants