Covid-19 : le décret autorisant les vétérinaires à vacciner sera publié dans les tous prochains jours

Selon la Haute autorité de santé, les nouvelles mesures d'élargissement permettront à 252 000 professionnels supplémentaires (dont les vétérinaires) de pouvoir procéder à la vaccination.

© Cherryandbees - Adobe

Santé publique

Un décret autorisant les vétérinaires à vacciner avec d'autres professions contre la Covid-19 devrait être publié dans les tous prochains jours.

La Haute autorité de santé (HAS) a confirmé*, ce 26 mars, que les dentistes (en ville et en centres de vaccination) et les vétérinaires (en centres de vaccination) vont s'ajouter à la liste des professionnels pouvant vacciner contre le coronavirus. D'autres catégories de professionnels de santé sont concernées par cet élargissement, comme les pharmaciens de laboratoires d'analyses.

En outre, elle « recommande que les pharmaciens et les vétérinaires puissent procéder à l'intégralité de l'administration du vaccin, y compris la préparation des doses ».

Jusqu'à présent, seuls certains professionnels de santé parmi lesquels les médecins, les infirmiers, les sages-femmes, les pharmaciens et les pompiers pouvaient injecter des vaccins contre la Covid-19.

Une suggestion de Loïc Dombreval

L'idée d'associer les vétérinaires à la campagne de vaccination avait été suggérée par notre confrère député Loïc Dombreval dans un courrier adressé, le 8 mars, au ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran (lire DV n° 1565).

Selon le député, cette possibilité de vaccination contre la Covid-19 par les vétérinaires « est légitimée par leurs compétences et leur volonté de participer à la lutte contre la propagation de cette maladie qui nécessite la mobilisation de toutes les forces sanitaires de notre pays ».

« Si nous devions être confrontés à un manque de professionnels pour vacciner, faire appel aux vétérinaires volontaires parmi la réserve sanitaire permettrait de répondre à la volonté affichée par le gouvernement d'accélérer la campagne vaccinale », avait-il conclu en ajoutant que l'Argentine, le Canada et certains États américains avaient déjà pris « cette décision pragmatique ».

Selon la HAS, les nouvelles mesures d'élargissement permettront à 252 000 professionnels supplémentaires (dont les vétérinaires) de pouvoir procéder à la vaccination. M.J.

* Communiqué disponible à l'adresse https://https://bit.ly/3lTxT5a.

Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants