Les études sur la santé des chiens peuvent améliorer la santé humaine

Mis à  jour le mercredi 28 mars 2018 à 17:17
 Les études sur la santé des chiens peuvent améliorer la santé humaine Jose Gil-Fotolia.com

Recherche

Une étude montre que les chiens de compagnie peuvent être un puissant modèle translationnel pour étudier des questions complexes sur la santé humaine et ouvrir la voie à un nouveau domaine de recherche. Elle fournit des données sur l'intérêt d'utiliser les informations cliniques des chiens pour se renseigner sur la santé humaine.

Les chiens de compagnie et leurs propriétaires vivent dans un environnement commun et souffrent de problèmes de santé liés à l'âge comme l'obésité, l'arthrose et le diabète, selon des modèles très similaires.

Chez les humains, le long délai entre l'exposition aux facteurs de risque dans la jeunesse (localisation géographique, régime, exercice) et une maladie dans le vieil âge implique que les études peuvent durer des décennies et limitent la possibilité de développer des traitements préventifs et curatifs.

Durée de vie des chiens plus courte

Parce que la durée de vie des chiens est beaucoup plus courte et qu'ils souffrent de problèmes de santé similaires, les études sur la durée de vie entière sont achevées plus rapidement et permettent aux chercheurs de comprendre des maladies complexes et d'obtenir des informations pour améliorer le diagnostic, le traitement et la prévention dans les deux espèces.

Le partage des dossiers cliniques permis par le projet VetCompass ND permet aux propriétaires et aux vétérinaires britanniques de faire avancer la recherche. Des millions de personnes pourraient bénéficier de l'exploration des données sur la santé des chiens.

Ces travaux, publiés dans Aging Cell, ont été conduits dans le cadre de VetCompass ND au Royal Veterinary College à partir de dossiers cliniques anonymisés de plus de mille cliniques vétérinaires britanniques.