La maladie parodontale augmente le risque de maladie rénale chronique du chat

Mis à  jour le mercredi 21 mars 2018 à 17:17
 La maladie parodontale augmente le risque de maladie rénale chronique du chat Tsomka-Fotolia.com

Une étude* rétrospective examine les associations potentielles entre la maladie paradontale (MP) et le risque de développement de maladie rénale urémique chronique (MRC) et détermine si ce risque augmente avec la gravité de la MP chez 169 242 chats, évalués au moins trois fois dans 829 hôpitaux de janvier 2002 à juin 2013. Les chats avec un diagnostic initial de MP de n'importe quel stade (n = 56 414) ont été appariés avec des chats sans antécédents ni preuve de MP (112 828) par âge et année d'entrée dans l'étude. Les données sur le signalement, la MP et d'autres affections potentiellement liées à la MRC ont été extraites des dossiers médicaux.

La MP est associée à un risque accru de MRC, supérieur chez les chats au stade 3 ou 4 de MP. Le risque de MRC augmente avec l'âge. Les chats de race pure ont un risque supérieur de MRC à ceux de races croisées.

Une anesthésie générale dans l'année précédant la sortie de l'étude et un diagnostic de cystite à tout moment avant la sortie de l'étude (y compris avant l'entrée dans l'étude) sont chacun associé à un risque accru de MRC. Un diagnostic de diabète sucré ou de lipidose hépatique à tout moment avant la sortie de l'étude est associé à une diminution du risque de MRC.

Ces résultats soulignent le bénéfice de maintenir une bonne santé buccodentaire et peuvent être utiles aux vétérinaires pour éduquer les propriétaires sur l'importance de la prévention de la MP chez le chat.

* Javma, 15 mars 2018.