Polyradiculonévrite aiguë du chien : le poulet cru, facteur de risque

Mis à  jour le vendredi 09 février 2018 à 16:38
  Polyradiculonévrite aiguë du chien : le poulet cru, facteur de risque   Zuchero-Fotolia.com

La polyradiculonévrite aiguë (PNA) est un trouble nerveux périphérique à médiation immunitaire du chien qui a de nombreuses similitudes avec le syndrome de Guillain-Barré (SGB) de l'Homme, dans lequel Campylobacter spp. est considéré comme un agent déclencheur majeur.

Une étude* cas-témoins a estimé l'association entre infection à Campylobacter spp. et PNA chez 27 chiens de propriétaires avec une suspicion de PNA et 47 chiens sains. Des associations avec des facteurs de risque potentiels supplémentaires ont été examinées, en particulier la consommation de poulet cru.

Des échantillons fécaux ont été prélevés sur chaque chien pour culture directe, extraction d'ADN et PCR pour la détection de Campylobacter spp. Dans certains cas, l'identification de l'espèce a été effectuée. Les données ont été obtenues à partir des dossiers médicaux et de questionnaires aux propriétaires.

Quand l'échantillon fécal a été obtenu dans les 7 jours suivant l'apparition des signes cliniques, les cas de PNA étaient 9,4 fois plus susceptibles d'être positifs pour Campylobacter spp par rapport aux chiens témoins. Une association significative a été trouvée entre les chiens à PNA et la consommation de poulet cru (96 % des PNA, 26 % des chiens témoins).

Le Campylobacter le plus souvent identifié est C. upsaliensis .

La consommation de poulet cru est un facteur de risque de PNA chez le chien, potentiellement médiée par une infection à Campylobacter spp.

* J Vet Intern Med., 22 janvier 2018.