Listériose : hausse des cas dans deux groupes vulnérables

Mis à  jour le mercredi 07 février 2018 à 18:13
L'augmentation concerne notamment les femmes âgées de 25 à 44 ans, ces cas semblant principalement liés à la grossesse. L'augmentation concerne notamment les femmes âgées de 25 à 44 ans, ces cas semblant principalement liés à la grossesse. Martinan - Fotolia.com

Santé publique

Un rapport européen de l'Efsa* portant sur les pays de l'Union européenne, la Norvège, l'Islande et le Lichtenstein pointe une augmentation du nombre de cas de listériose au sein de deux groupes de population en particulier sur la période 2008-2015**.

Il s'agit des personnes de plus de 75 ans ainsi que les femmes âgées de 25 à 44 ans (ces cas semblant principalement liés à la grossesse).

Chez les femmes, l'augmentation mensuelle du taux d'incidence de listériose est estimée à 0,64 % et 0,70 % respectivement chez les 25-44 ans et les 75 ans et plus au cours de cette période. Chez les hommes, cette hausse mensuelle s'élèverait à 0,50 % chez ceux âgés de 75 ans et plus.

Le nombre de cas annuels est toutefois inférieur à 2 300.

Les experts estiment que l'incidence plus élevée de listériose chez les personnes âgées est probablement liée à la proportion accrue de personnes de plus de 45 ans souffrant d'affections sous-jacentes, telles qu'un cancer ou un diabète.

L'augmentation de la consommation d'aliments prêts à consommer et l'amélioration du système de surveillance dans certains États membres peuvent également avoir contribué à cette tendance.

Conservation à la maison

Un tiers des cas de listériose sont dus au développement de Listeria monocytogenes dans des aliments préparés et conservés à la maison au réfrigérateur. Cela souligne l'importance de respecter de bonnes pratiques d'hygiène, notamment le respect des températures et des durées de conservation recommandées.

La plupart des gens contractent l'infection par certains aliments prêts à consommer tels que du poisson fumé ou salé, de la viande traitée thermiquement ou des fromages à pâte molle ou semi-molle. Cependant, d'autres aliments tels que des salades préparées peuvent également entraîner des infections. M.J.

* Efsa : Autorité européenne de sécurité des aliments.

** Source : avis du 24 janvier 2017 (www.efsa.europa.eu)