Nouvelle puce Thermochip : un premier saut dans le monitoring connecté

Mis à  jour le mercredi 04 octobre 2017 à 18:13
 Nouvelle puce Thermochip : un premier saut dans le monitoring connecté D.R.

Michel JEANNEY

E-santé

Sure Petcare commercialise la première puce d'identification dotée d'un biocapteur de température intégré. L'intérêt de Thermochip réside notamment dans sa capacité à s'intégrer dans un écosystème d'objets connectés. C'est un exemple concret d'approche émergente de monitoring connecté dans le domaine de la santé des carnivores domestiques.

Entité du groupe Allflex, Sure Petcare met sur le marché une puce d'identification nouvelle génération, pour chien, chat et furet, dotée d'un biocapteur de température intégré : la puce Sure Petcare Thermochip.

Grâce à sa technologie RFID*, elle permet le suivi de la température de l'animal et la collecte de valeurs multiples en vue d'établir le profil de température individuel de chaque animal.

C'est un exemple concret d'approche émergente de monitoring connecté dans le domaine de la santé des carnivores domestiques. Cette démarche existe déjà depuis plusieurs années chez les animaux de rente, notamment les vaches laitières, domaine dans lequel Allflex occupe une position de leader.

Distributeur de nourriture et collier connectés

L'intérêt de Thermochip réside, en effet, dans sa capacité à s'intégrer dans un système d'objets connectés qui seront disponibles prochainement. Il s'agit en particulier d'un distributeur de nourriture (lancement mi-2018) et d'un collier intelligent pour chien (lancement fin 2018). Une chatière connectée sera par ailleurs commercialisée dès mi-novembre : elle permettra d'enregistrer les allers-venues de son chat, tout en offrant la possibilité de verrouiller le dispositif à distance.

Grâce à cet écosystème connecté, les propriétaires et les vétérinaires praticiens pourront suivre chaque individu dans son propre environnement, mieux connaître et comprendre ses habitudes de vie et détecter tout variation ou changement atypique de température.

Une application smartphone en cours de développement permettra d'alerter le propriétaire en cas de dépassement des valeurs normales de l'animal. Le propriétaire pourra partager ces données avec les personnes de son choix, par exemple son vétérinaire.

En plus de ces fonctionnalités inédites, Thermochip est une puce d'identification certifiée en bioverre, dont le fonctionnement reste identique aux puces d'identification classiques.

Elle mesure 2,12 mm de diamètre et 13 mm de long et est conditionnée dans une seringue stérile à usage unique.

" L'aiguille (de 12 gauge) affûtée et lubrifiée garantit une pénétration cutanée optimale ", explique notre consoeur Aurélie Florence, responsable technique et marketing animaux de compagnie chez Allflex Europe.

Le capteur peut relever des températures situées sur une échelle de 33 à 43° C.

La température, indicateur majeur de bien-être

Notre consoeur souligne l'importance de la température comme " indicateur majeur de bien-être ". Son suivi quotidien, croisé avec les données d'activité de l'animal, présente un intérêt notamment pour la surveillance post-opératoire, en cas de maladie chronique ou pour évaluer l'efficacité d'un traitement, explique-t-elle.

Elle insiste sur l'importance du suivi individuel pour établir la gamme de température normale de l'animal. Les études récentes, chez le chien comme chez l'Homme, montrent en effet que chaque individu a un profil de température différent : variations en fonction de l'âge, du niveau d'activité, de l'état corporel, du niveau de stress et bien sûr de l'état de santé.

" Thermochip est un nouvel outil fiable de suivi de la température ", explique Aurélie Florence. Et de souligner que " fiable " ne signifie pas " corrélé à la température rectale ".

Elle explique ainsi qu'en cas de fièvre, la température relevée par la puce (implantée dans la gouttière jugulaire gauche en sous-cutané) commence par baisser en lien avec les phénomènes physiologiques de vaso-constriction constatés à la surface du corps, puis augmente sensiblement. Ces variations sont autant de facteurs d'alerte pour le propriétaire et le vétérinaire.

Le lecteur SureSense permettant de lire à la fois le numéro d'identification (de toutes les puces) et la température mesurée par Thermochip est principalement à la disposition du vétérinaire mais celui-ci peut bien entendu le commercialiser auprès des propriétaires et/ou de ses clients éleveurs. Ce suivi sera facilité par le distributeur de nourriture et le collier connectés bientôt commercialisés.

Le meilleur pour son animal

Praticienne dans le Mercantour, notre consoeur Véronique Luddeni, qui a testé ce nouveau dispositif médical, explique que le lecteur est " doux " et " qu'il ne fait pas de bruit ". Il est donc apprécié des propriétaires comme d'elle-même.

L'arrivée de Thermochip lui a permis de resensibiliser les propriétaires à l'identification, ce qui s'est traduit, en deux mois, par une augmentation de 52 % du nombre d'animaux identifiés par rapport à la même période en 2016 (+ 65 % chez les chats).

" Certains clients, la plupart, souhaitent le meilleur pour leur animal. Une partie a saisi l'opportunité ", résume-t-elle. Selon elle, la santé connectée " valorise l'image du vétérinaire ".

Disponible à la SAPV

Le choix entre l'implantation d'une puce classique et celle d'une puce nouvelle génération doit s'effectuer en informant le propriétaire car il conditionne les fonctionnalités offertes pendant toute la durée de vie de l'animal.

Thermochip est disponible en France auprès de la Société d'actions et de promotion vétérinaire (www.sapv.fr) et le sera dans d'autres pays européens, en Afrique du Sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande à partir de janvier 2018.

* RFID : radio frequency identification.